Personnes se faisant vacciner contre la grippe
18 septembre 2020

Message du commissaire concernant la grippe

Message du commissaire concernant la grippe

Chers amis et collègues :

La grippe est l'une des principales causes de morbidité et de mortalité aux États-Unis. Au cours de la saison 2018-2019, la saison la plus récente pour laquelle des données sont disponibles, on estime que la grippe a été à l'origine de 34 200 décès et de 490 600 hospitalisations dans tout le pays. À New York, plus de 22 000 New-Yorkais ont été hospitalisés pour une grippe confirmée en laboratoire au cours de la dernière saison grippale.

Il est recommandé que tous les New-Yorkais âgés de 6 mois et plus reçoivent un vaccin annuel contre la grippe, sauf en cas de contre-indication au vaccin. Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l'année 2018-2019 a connu les taux de vaccination les plus élevés jamais enregistrés aux États-Unis, mais seulement 45,3 % des adultes et 62,6 % des enfants ont reçu le vaccin contre la grippe. Le département de la santé de l'État de New York a demandé à ses partenaires de santé publique dans les services de santé locaux d'élaborer et de mettre en œuvre des plans robustes de vaccination contre la grippe pour augmenter les taux de vaccination dans les communautés de l'État. Les mois de septembre et d'octobre sont idéaux pour recevoir le vaccin contre la grippe afin de favoriser la protection en cas de pic d'activité. Cependant, comme la saison de la grippe peut se prolonger au-delà de l'hiver, il est important de continuer à inciter les personnes non vaccinées à se faire vacciner tout au long du printemps.

Les personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble du développement ont une prévalence élevée de problèmes de santé qui les exposent à un risque particulièrement élevé de complications dues au COVID. Avec l'approche du temps froid, la réouverture des programmes de jour, l'assouplissement des restrictions sur les visites dans la communauté et d'autres efforts pour accroître l'intégration communautaire, il est plus important que jamais pour les personnes ayant une déficience intellectuelle et développementale et leur personnel d'être vaccinés contre la grippe. Bien que la vaccination contre la grippe ne protège pas contre le COVID, elle peut aider notre État à répondre à la pandémie de COVID de manière importante :

  • Le vaccin contre la grippe peut permettre aux personnes handicapées de ne pas fréquenter les établissements de santé où elles pourraient être exposées à une infection par le COVID ;
  • Le vaccin contre la grippe réduit les visites inutiles aux services de santé et les hospitalisations ;
  • Les taux élevés de vaccination contre la grippe peuvent réduire le risque de grippe pour ceux qui ne sont pas vaccinés grâce à un processus appelé immunité collective. Cela inclut les personnes présentant des déficiences intellectuelles et développementales et leur personnel.

Ce dernier point est particulièrement important alors que nous luttons contre le COVID. La prévention de l'infection par la grippe peut améliorer l'efficacité de notre système de déficience intellectuelle et réduire la charge imposée à nos prestataires. À l'heure actuelle, nous recommandons que les personnes, le personnel et les visiteurs subissent un dépistage des symptômes respiratoires et de la fièvre avant d'entrer en contact avec les personnes que nous servons. En présence de signes ou de symptômes d'une maladie respiratoire, les organismes prestataires doivent restreindre l'accès par la quarantaine, l'isolement ou d'autres mesures de confinement. Nos dépistages initiaux ne peuvent pas faire la distinction entre une infection par le COVID et une infection par la grippe. Par conséquent, nous pouvons réduire les restrictions inutiles en minimisant le taux d'infection par la grippe.

Nous pouvons tous contribuer à cet effort en nous faisant vacciner nous-mêmes et en veillant à ce que nos employés et leur personnel soient vaccinés. Faisons tous ce qui est en notre pouvoir pour atteindre l'objectif d'un taux de vaccination antigrippale de 100 % en faveur de nos individus et de leur personnel.

 

Sincèrement,

Theodore Kastner, MD MS
Commissaire