Trousse d’outils de ressources pour le développement des prestations : Revenu de sécurité supplémentaire

Vue d'ensemble

Tout au long de la section suivante, des liens vers diverses pages Web sont fournis à titre de référence. Veuillez noter que les adresses des pages Web changent fréquemment et bien que les adresses fournies étaient exactes à la date de publication de cette boîte à outils, si vous ne pouvez pas accéder à l’une des pages Web via les liens, veuillez vous référer au site Web principal de la sécurité sociale à www.socialsecurity.gov/ssi et accéder aux informations que vous recherchez.

Qu’est-ce qu’un revenu de sécurité supplémentaire?

Le revenu de sécurité supplémentaire (SSI) est un programme de prestations fondé sur les besoins. L’Administration de la sécurité sociale (SSA) verse des prestations mensuelles de SSI pour compléter le revenu des personnes ayant des revenus et des ressources limités qui sont handicapées, aveugles ou âgées de 65 ans ou plus. Les enfants aveugles ou handicapés, ainsi que les adultes, peuvent bénéficier des prestations SSI.

Note: Le revenu de sécurité supplémentaire est distinct des prestations de sécurité sociale (SSDI) qui sont discutées dans la section Prestations de sécurité sociale.

Cette section explique ce qu’est le SSI, qui peut l’obtenir et comment en faire la demande. Il fournit des informations de base et n’est pas destiné à répondre à toutes les questions. Des renseignements détaillés sur les prestations de SSI sont fournis dans le livret « Comprendre le revenu de sécurité supplémentaire » à www.socialsecurity.gov/ssi ou par la ligne d’information : 1-800-772-1213.

Lorsqu’un organisme bénévole ou un autre représentant élabore des prestations SSI pour les individus, ils doivent coopérer pleinement avec l’Administration de la sécurité sociale et soutenir les individus en aidant à:

  • Établir l’admissibilité potentielle à l’SSI
  • Aider à la réalisation de la demande SSI
  • Gérer les avantages SSI lorsqu’il est nommé représentant bénéficiaire

Note:  Un bénéficiaire représentatif est une personne ou une organisation. SSA nomme un bénéficiaire pour recevoir les prestations de sécurité sociale ou SSI pour toute personne qui ne peut pas gérer ou diriger la gestion de ses prestations. Une liste des questions fréquemment posées sur les bénéficiaires représentatifs se trouve à www.ssa.gov/payee/faqrep.htm.
 

Critères d’admissibilité au revenu de sécurité supplémentaire

Étant donné que le SSI est un programme basé sur les besoins, l’admissibilité financière au SSI dépend de ce qu’un individu possède et du revenu qu’il a. Si la personne est mariée et vit avec son conjoint, SSA examine également le revenu du conjoint et les choses qu’il possède. Si une personne a moins de 18 ans et vit avec ses parents, l’ASS peut examiner le revenu et les ressources des parents. Si la personne est un non-citoyen parrainé, l’ASS peut examiner le revenu du répondant du non-citoyen et ce qu’elle possède.

Pour être admissible à l’SSI, une personne doit répondre aux critères suivants :

Doit être l’un des éléments suivants :

  • ÂGÉ : 65 ans ou plus

OU

  • AVEUGLE: 
    •  Adulte ou enfant avec une vision de 20/200 ou moins dans le meilleur œil avec la meilleure correction, ou un champ visuel de 20 degrés ou moins, même avec une lentille correctrice

OU 

  • HANDICAPÉ: 
  •  Adulte:
    • Incapacité de travailler en raison d’une déficience physique ou mentale qui a duré ou devrait durer au moins un an ou entraîner la mort
  • Enfant:
    • A une ou plusieurs affections physiques ou mentales qui devraient durer au moins un an ou entraîner la mort
    • Moins de 18 ans qui a une ou plusieurs affections physiques ou mentales qui peuvent être médicalement prouvées et qui entraînent des limitations fonctionnelles marquées et graves
    • 18-22 ans et répond à la définition du handicap pour les adultes

ET TOUS les éléments suivants :

  • Revenu limité
  • Ressources limitées (2 000 $ pour un particulier, 3 000 $ pour un couple)
  • Citoyen américain ou non-citoyen qualifié éligible
  • Résident des États-Unis, y compris le district de Columbia et les îles Mariannes du Nord
  • Accepter de demander d’autres avantages
  • Répondre à certaines autres exigences

Exigences de revenu pour l’admissibilité à l’SSI

La question de savoir si une personne peut obtenir un SSI dépend de son revenu.  Si un demandeur a un revenu, il peut avoir besoin de documenter ce qui suit :

Revenu gagné - salaires, gains provenant d’un travail autonome, certaines redevances / honoraires et paiements d’atelier protégés

Revenu non gagné - Prestations de sécurité sociale, pensions, paiements d’indemnisation des accidents du travail, prestations aux anciens combattants, prestations de retraite des chemins de fer, prestations de chômage, revenus d’intérêts, dividendes et espèces d’amis et de parents

Revenu en nature - nourriture ou abri que la personne reçoit gratuitement ou pour un prix inférieur à sa juste valeur marchande

SSA ne tiendra pas compte et ne comptera pas certains types de revenus, ou une partie du revenu, lorsqu’elle décidera si une personne peut obtenir un SSI.

Exclusions du revenu

Les montants suivants ne sont pas pris en compte aux fins de la détermination de l’admissibilité à l’ISS :

  • Les premiers 20 $ de la plupart des revenus reçus en un mois
  • Les premiers 65 $ de gains et la moitié des gains de plus de 65 $ reçus en un mois
  • La valeur des COUPONS ALIMENTAIRES SNAP (a/k/a) reçus
  • Abri que l’individu obtient auprès d’organisations privées à but non lucratif
  • La plupart des services d’aide à l’énergie à domicile
  • Certains des salaires ou des bourses qu’un étudiant reçoit
  • Salaire qu’une personne handicapée utilise, sous réserve de l’approbation de la SSA, pour payer des articles ou des services dont la personne a besoin pour travailler.  Par exemple, si la personne doit

prendre un taxi pour aller au travail au lieu des transports en commun en raison de leur état de santé, les salaires qu’ils utilisent pour payer le taxi ne comptent pas comme un revenu.

  • Salaire qu’une personne aveugle utilise, sous réserve de l’approbation de la SSA, pour payer les dépenses liées au travail. Par exemple, si une personne aveugle utilise le salaire pour payer le transport pour se rendre au travail et en revenir, le coût du transport n’est pas compté comme un revenu.
  • Remboursements d’impôt sur le revenu

Une liste complète de ce que l’ASS ne compte pas pour le revenu se trouve dans la « Page d’accueil comprendre le revenu de sécurité supplémentaire » à www.ssa.gov. Pour de plus amples renseignements sur l’exclusion du revenu gagné des étudiants, consultez https://www.ssa.gov/ssi/spotlights/spot-student-earned-income.htm.

Traitement SSI des dividendes et des intérêts

Les dividendes et les intérêts sont des rendements sur les investissements en capital tels que les actions, les obligations ou les comptes d’épargne. Les dividendes et les intérêts peuvent être des revenus dénombrables ou des revenus exclus aux fins de l’ISS, selon la ressource elle-même et d’autres circonstances. De plus amples informations sont disponibles à l’adresse suivante: https://secure.ssa.gov/apps10/poms.nsf/lnx/0500830500.

Revenus peu fréquents et irréguliers

L’ASS exclut également, aux fins de l’ISS, les revenus perçus de façon peu fréquente ou irrégulière.

Un revenu peu fréquent est un revenu reçu au plus d’une fois au cours d’un trimestre civil d’une seule source et le particulier n’a pas reçu ce type de revenu au cours du mois précédant immédiatement ce mois ou du mois suivant immédiatement ce mois, que ces paiements aient lieu ou non au cours de trimestres civils différents.

Le revenu irrégulier est un revenu que la personne ne pouvait raisonnablement s’attendre à recevoir. L’exclusion SSI pour les revenus peu fréquents ou irréguliers s’applique aux revenus gagnés et non gagnés

et est limité au premier 30 $ par trimestre civil de revenu gagné et au premier

60 $ par trimestre civil de revenu non gagné.

Remarque: Si une personne commence à recevoir un paiement récurrent (par exemple, un chèque de sécurité sociale) au cours du troisième mois d’un trimestre, le paiement ne répond pas à la définition de peu fréquent car il sera reçu le mois suivant, même si le mois suivant est dans un autre trimestre. Il en irait de même si le paiement récurrent a pris fin au cours du premier mois d’un trimestre, mais avait été reçu le mois précédent au cours d’un autre trimestre.

Des tableaux sur les exclusions sont disponibles sur le système de manuel d’exploitation du programme de sécurité sociale à l’adresse suivante: https://secure.ssa.gov/apps10/poms.nsf/lnx/0500810410.

Montant forfaitaire, aubaine et paiements rétroactifs

Les revenus de sécurité supplémentaires rétroactifs et les paiements de sécurité sociale sont exonérés en tant que ressource pendant neuf mois après le mois de réception. Pour d’autres montants forfaitaires ou aubaines, veuillez contacter votre bureau local de sécurité sociale.

Exigences en matière de ressources pour l’admissibilité à l’ISS

La valeur des ressources du demandeur est l’un des facteurs qui déterminent s’il est admissible aux prestations de l’ISS.  Consultez https://www.ssa.gov/ssi/text-resources-ussi.htm pour obtenir la liste des ressources courantes. Les ressources sont des choses qu’un individu possède, telles que:

  • Argent
  • Comptes bancaires, actions, obligations d’épargne américaines
  • Fiducies
  • Terre
  • Assurance-vie
  • Propriété de l’individu
  • Véhicule(s)
  • Tout ce que l’individu possède d’autre qui pourrait être converti en argent et utilisé pour la nourriture ou le logement
  • Ressources réputées (voir SSI for Children pour une explication)
La limite de ressources

La limite pour les ressources dénombrables est de 2 000 $ pour un particulier et de 3 000 $ pour un couple. Si la personne possède une propriété ou une autre ressource qu’elle essaie de vendre, elle peut être en mesure d’obtenir un SSI tout en essayant de vendre la ressource. SSI ne considère pas tout ce qu’un individu possède comme une ressource dénombrable.

Le SSA ne tiendra pas compte et ne comptera pas certains types de ressources, ou une partie des ressources, lorsqu’il décidera si une personne peut obtenir SSI.

Exclusions des ressources

Les éléments suivants sont exclus des ressources de la personne lors de la détermination de l’admissibilité à l’ISS :

  • La maison de l’individu, le terrain sur lequel il se trouve et d’autres bâtiments sur ce terrain.
  • Articles ménagers et biens personnels
    • Les articles ménagers sont des articles utilisés régulièrement ou dont le propriétaire a besoin pour l’entretien, l’utilisation et l’occupation des locaux en tant que maison. Les meubles, les appareils électroménagers, les ordinateurs personnels, les téléviseurs et la vaisselle sont quelques-uns des articles considérés comme des articles ménagers.
    • Les biens personnels désignent les articles habituellement portés ou portés par l’individu et comprennent les bijoux personnels ainsi que les articles éducatifs et récréatifs tels que les livres ou les instruments de musique. SSI n’exclut pas les éléments acquis ou détenus pour leur valeur ou en tant qu’investissements.
  • Une voiture si elle est utilisée pour le transport de la personne ou d’un membre du ménage de la personne
  • Fiducies d’exception (également appelées fiducies pour besoins supplémentaires)
    • SSA doit recevoir une copie de la convention de fiducie pour examen.
    • Si l’accord ne comprend pas une déclaration selon laquelle tous les montants restants (jusqu’à concurrence de l’assistance médicale totale versée au nom de la personne) seront retournés à Medicaid, SSA n’exclura pas la fiducie.
  • Un accord irrévocable d’inhumation préalable au besoin
  • Fonds d’inhumation, espaces ou objets d’espace funéraire pour la personne ou son conjoint
  • Un plan d’autosuffisance (PASS) approuvé par l’ASS qui permet à la personne d’économiser de l’argent au-delà de la limite de ressources de l’ISS sans affecter son admissibilité à l’ISS
  • Prestations rétroactives de SSI ou de sécurité sociale pendant neuf mois suivant le mois de réception, y compris les paiements reçus en plusieurs versements (les paiements rétroactifs de prestations de sécurité sociale sont des revenus dénombrables dans le mois de réception et des ressources exonérées pour les neuf prochains mois)
  • Un compte de développement individuel (IDA) peut être utilisé pour épargner pour les dépenses d’éducation, l’achat d’une première maison ou pour démarrer une entreprise; des informations supplémentaires peuvent être trouvées à https://www.ssa.gov/ssi/spotlights/spot-individual-development.htm.

Des renseignements supplémentaires sur les ressources sont disponibles dans la brochure « Comprendre le revenu de sécurité supplémentaire », qui se trouve à l’adresse https://www.ssa.gov/ssi/text-eligibility-ussi.htm. www.ssa.gov

Espaces funéraires

SSI a une exclusion de ressources uniquement liée à une parcelle ou à un espace funéraire pour le bénéficiaire ou son conjoint. C’est ce qu’on appelle l’exclusion de l’espace funéraire. Cette exclusion s’ajoute à l’exclusion d’un fonds d’inhumation et n’a aucun effet sur celle-ci. Contrairement au fonds d’inhumation décrit ci-dessous, l’exclusion des espaces funéraires n’a pas de limite en dollars. Les exclusions relatives aux espaces funéraires comprennent les éléments suivants :

  • Parcelle funéraire
  • Lieu de sépulture
  • Crypte
  • Mausolée
  • Cercueil
  • Urne
  • Niche
  • Autre dépôt habituellement et traditionnellement utilisé pour les restes corporels du défunt

L’exclusion de l’espace funéraire comprend également toutes les améliorations nécessaires et raisonnables à l’espace, telles que (mais sans s’y limiter) :

  • Voûtes
  • Pierres tombales
  • Marqueurs
  • Plaques
  • Conteneurs funéraires
  • Dispositions relatives à l’ouverture et à la fermeture de la tombe
  • Entretien perpétuel de la tombe
Fonds d’inhumation

Un fonds d’inhumation est de l’argent ou d’autres ressources qui peuvent être facilement désignés ou convertis en espèces pour payer les frais d’inhumation d’une personne ou ceux de son conjoint. Cet argent est exclu par SSI en tant que ressource jusqu’à un maximum de 1 500,00 $ en capital. Des informations supplémentaires sur les fonds d’inhumation sont disponibles sur https://www.ssa.gov/ssi/spotlights/spot-burial-funds.htm.

Dans cette limite, les fonds d’inhumation peuvent être désignés pour les éléments suivants :

  • Les frais d’inhumation du bénéficiaire du SSI
  • Les frais d’inhumation du conjoint du bénéficiaire du SSI (que le conjoint soit admissible ou non au SSI)

Toute appréciation de la valeur d’un fonds d’inhumation exclu est exclue des ressources (et du revenu), même si le total du fonds d’inhumation ainsi exclu dépasse 1 500,00 $. Cela comprend les intérêts gagnés par le fonds d’inhumation, à condition que les intérêts soient laissés à accumuler dans le cadre du fonds.

Une fois qu’un fonds est désigné comme fonds d’inhumation, il le reste aux fins de SSI jusqu’à ce que l’une ou l’autre des situations suivantes se produise :

  • Fin de l’éligibilité SSI
  • La personne utilise le fonds à d’autres fins (une pénalité peut s’appliquer dans cette situation)

Un fonds d’inhumation ne devrait pas être mélangé avec des ressources destinées à d’autres fins. Si ces fonds sont mélangés, les ressources du fonds d’inhumation ne seront pas exclues.

Utilisation inappropriée des fonds d’inhumation exclus

Une pénalité sera appliquée, sauf indication contraire ci-dessous, si une personne utilise un fonds d’inhumation exclu à des fins autres que les arrangements funéraires de la personne ou du conjoint de la personne pour laquelle le fonds a été mis de côté. Le montant de la pénalité, qui ne peut faire l’objet d’un appel, est égal au montant utilisé à des fins autres que l’inhumation. La pénalité sera retenue sur les paiements futurs de SSI.

Aucune pénalité ne s’applique si, à compter du premier jour du mois au cours duquel les fonds exclus ont été utilisés à d’autres fins, les ressources de la personne n’auraient pas dépassé la limite, même si le fonds d’inhumation n’avait pas été exclu.

Le transfert d’un fonds d’inhumation exclu d’un formulaire à un autre (p. ex., d’un compte bancaire désigné à un contrat d’inhumation) n’est pas considéré comme une utilisation d’un fonds d’inhumation à d’autres fins.

Seules les actions (c.-à-d. l’utilisation à d’autres fins) de la personne qui a désigné le fonds d’inhumation exclu ou d’une personne agissant à titre d’agent de cette personne entraînent une pénalité. Les actions d’un copropriétaire d’un instrument financier qui n’est pas la personne physique ou l’agent (par exemple, un copropriétaire d’un compte bancaire désigné qui retire des fonds pour son propre usage) n’entraînent pas de pénalité.

Un prêt contre la valeur de rachat d’une police d’assurance-vie qui a été désignée pour les frais d’inhumation n’est pas utilisé à d’autres fins si le prêt est destiné à l’achat d’un autre fonds d’inhumation. L’utilisation d’un fonds d’inhumation comme garantie pour un prêt est utilisée à d’autres fins parce que le prêt crée une charge sur les fonds. Étant donné que les fonds ne sont pas disponibles pour l’inhumation de la personne tant qu’ils sont grevés, les fonds ne peuvent pas être considérés comme mis de côté pour l’inhumation de la personne. Cela est vrai même si le prêt est utilisé à des fins d’inhumation.

Si un fonds d’inhumation est utilisé à d’autres fins, une nouvelle désignation des fonds peut être nécessaire. La nouvelle désignation ne signifie pas que l’exclusion du fonds d’inhumation est perdue et réappliquée, mais que le montant en dollars de la désignation originale doit être modifié ou corrigé. Une nouvelle désignation devient nécessaire au moment où il y a un changement dans le montant des fonds initialement désignés (à l’exclusion des intérêts ou de l’appréciation accumulés).

Transfert de ressources

Pour déterminer l’admissibilité d’une personne à l’SSI, la SSA confirme la valeur des ressources de la personne au premier moment du mois. La détermination des ressources est faite au moment de la demande de SSI et est évaluée périodiquement pour chaque mois où les paiements SSI ont été effectués.

Le transfert de propriété d’une ressource peut avoir une incidence sur le montant des ressources dénombrables d’une personne et sur son admissibilité à l’ISS. Lorsqu’un actif est valablement transféré, la personne n’en est plus propriétaire. Aux fins de l’SSI, si la personne n’est plus propriétaire de l’actif, il n’est pas compté comme une ressource. Un transfert non valide est un transfert dans lequel la personne semble avoir transféré la ressource mais continue en fait à la posséder. Aux fins de SSI, la ressource transférée de manière non valide est comptée comme une ressource pour l’individu.

Un transfert valide de la propriété des ressources peut se produire par l’un des moyens suivants :

  • Vente de biens immobiliers
  • Échange ou échange d’un actif contre un autre
  • Dépenses - en l’absence de preuve du contraire, SSI suppose qu’une personne obtient la juste valeur marchande lorsqu’elle dépense des ressources de trésorerie
  • Donner de l’argent (p. ex., un cadeau)
  • Transfert d’un instrument financier (p. ex., actions, obligations)
  • Donner une ressource, y compris ajouter le nom d’une autre personne en tant que propriétaire de la ressource
  • Transfert d’un héritage (dans le mois où il est reçu)

Un transfert valide de propriété d’une ressource pour un prix inférieur à la juste valeur marchande entraînera une période d’inadmissibilité pour SSI. La période d’inadmissibilité au SSI peut aller jusqu’à 36 mois. Lorsque l’Administration de la sécurité sociale est informée qu’une personne a transféré une ressource, elle détermine l’effet de ce transfert sur l’admissibilité de la personne à l’ISS. SSA doit également informer les agences Medicaid de l’État des transferts de ressources, quel que soit le moment où le transfert a eu lieu.

 

Note: Si le transfert enfreint les règles de Medicaid, la personne peut rester éligible à une prestation en espèces SSI mais être inéligible à Medicaid.

 

Lorsqu’un transfert a eu lieu, SSI obtient une déclaration signée du demandeur ou du bénéficiaire pour déterminer si le transfert d’une ressource était valide. La déclaration signée de la personne doit fournir des renseignements concernant les éléments suivants :

  • La nature du transfert (vendu, donné, échangé, etc.)
  • La méthode de transfert (vendu sur le marché libre, transféré sans compensation, etc.)
  • La date du transfert
  • Description de la ressource transférée
  • Le montant de l’argent transféré ou la valeur marchande actuelle de la ressource transférée
  • Le montant et le type d’indemnisation reçue
  • Toute participation restante

Si la personne n’est pas certaine de la date exacte du transfert, SSI vérifiera la date et la validité de tout transfert qui aurait eu lieu le 1er décembre 1999 ou après cette date. SSI demandera des copies des preuves disponibles de la transaction, telles que:

  • Actes de vente
  • Reçus pour paiement anticipé du loyer
  • Déclaration signée par la personne à qui le bien a été transféré
  • Une déclaration signée par la personne qui transfère le bien et seulement si les preuves ci-dessus ne peuvent pas être obtenues et que la vente était sur le marché libre (c’est-à-dire pas à un parent)

Pour les transferts qui auraient eu lieu avant le 1er décembre 1999, SSI ne vérifiera le transfert que si l’allégation de la personne est douteuse ou si la personne ne se souvient pas de la date du transfert.

Exigences relatives aux conditions d’établissement de vie pour l’admissibilité à l’ISS

Le mode de vie de la personne est un autre facteur que SSA utilisera pour déterminer le montant maximal de SSI qu’elle peut recevoir. Il existe des niveaux de paiement SSI spécifiques pour chacun des modes de vie suivants :

  • Vivre seul – l’endroit de l’individu, comme une maison, un appartement ou une roulotte
  • Le ménage de quelqu’un d’autre (vivant avec d’autres, vivant dans le ménage d’un autre)
  • Un établissement de soins collectifs ou de conseil et de soins (opWDD, OMH, résidence certifiée OASAS)
  • Soins collectifs Niveau 1 – Soins familiaux
  • Soins collectifs Niveau 2 – Résidence communautaire, Alternative résidentielle individualisée
  • Soins collectifs niveau 3 – Soins résidentiels améliorés, y compris les écoles certifiées OPWDD pour les personnes ayant une déficience intellectuelle
  • Une institution où Medicaid fournit plus de 50% du coût, y compris les établissements de soins intermédiaires et les centres de développement

Parce que l’endroit où vit une personne affecte le montant de son paiement SSI, lorsqu’une personne déménage entre des résidences certifiées, son paiement SSI peut augmenter ou diminuer. Lorsqu’une personne passe d’un mode de vie à un autre au milieu d’un mois, elle est admissible à être payée au niveau supérieur.

Les niveaux de prestations SSI pour chaque catégorie de conditions de vie des individus sont fournis sur le site Web de l’OPWDD à l’adresse suivante : https://otda.ny.gov/policy/directives/2021/INF/21-INF-09-Attachment-1.pdf. Les graphiques montrent également le taux de prestations fédérales et les suppléments de l’État.

Dans certaines situations de vie, le niveau de paiement SSI du bénéficiaire peut être réduit. Voici quelques exemples de ces situations :

  • Le bénéficiaire vit dans la maison, l’appartement ou la roulotte d’une autre personne et paie moins que sa juste part des frais de nourriture ou de logement (vivant dans le ménage d’une autre personne)
  • Le bénéficiaire vit dans sa propre maison, appartement ou roulotte, et quelqu’un d’autre paie tout ou partie de la nourriture, du loyer ou de l’hypothèque du bénéficiaire, ainsi que d’autres frais d’abri tels que l’électricité et l’enlèvement des ordures.
  • Le bénéficiaire est dans un hôpital ou une maison de soins infirmiers pendant tout le mois civil et Medicaid paie plus de la moitié de la facture

 

Remarque : Pour maintenir les prestations de SSI pour un bénéficiaire qui sera hospitalisé ou dans une maison de soins infirmiers pendant 90 jours ou moins, un médecin doit soumettre une déclaration écrite à SSA indiquant que les prestations continues de SSI sont nécessaires pour maintenir le domicile ou le logement du bénéficiaire pendant la période d’hospitalisation ou de détention dans une maison de soins infirmiers. Si la personne ne retourne pas dans le même logement, comme un foyer de soins familiaux, les fonds de la personne ne devraient pas être utilisés pour payer le fournisseur de soins familiaux.

 

Dans la plupart des institutions gouvernementales, une personne ne peut obtenir aucun SSI à moins que Medicaid ne paie plus de la moitié des factures.

Bien que les personnes qui vivent dans des maisons de repos de la ville ou du comté, des maisons de transition ou d’autres institutions publiques ne puissent généralement pas recevoir de SSI, il existe quelques exceptions. Une personne par ailleurs admissible peut recevoir un SSI si elle :

  • Vivre dans une résidence communautaire publique qui ne dessert pas plus de 16 personnes
  • Vivre dans un établissement public principalement pour suivre une formation ou une formation professionnelle approuvée qui aidera la personne à trouver un emploi
  • Vivre dans un refuge public d’urgence pour les sans-abri
  • Sont dans un établissement public ou privé et Medicaid paie plus de la moitié du coût de leurs soins

Supplémentation de l’État

La prestation mensuelle SSI est composée d’un paiement fédéral et d’un supplément financé par l’État de New York. Dans le cadre du programme SSI, les États peuvent fournir des prestations supplémentaires à leurs propres bénéficiaires en reconnaissance des variations du coût de la vie d’un État à l’autre et pour les besoins spéciaux de certaines personnes. Dans NYS, le paiement de supplément d’État (SSP) est basé sur les conditions de vie de l’individu. Le NYS Office of Temporary and Disability Assistance (OTDA) fournit une aide financière financée par l’État aux personnes âgées, aveugles et handicapées. Ce paiement est reçu de l’OTDA dans un chèque séparé et fait partie de la prestation mensuelle versée à la plupart des bénéficiaires du revenu de sécurité supplémentaire (SSI). Des informations sur le New York State Supplement Program (SSP) peuvent être trouvées à l’adresse suivante: http://otda.ny.gov/programs/ssp/.

Pour déterminer l’admissibilité au SSP, le revenu dénombrable est comparé au montant du taux de prestations fédérales (FBR). S’il dépasse le montant du FBR, le montant par lequel il le fait est comparé au niveau de supplément de l’État pour le mode de vie applicable. Les déterminations suivantes peuvent être faites :

  • Si un individu ou un couple répond au test d’éligibilité fédéral, l’individu ou le couple est éligible au supplément de l’État.
  • Si le revenu excédentaire est inférieur au niveau de paiement du supplément de l’état du mois de calcul, l’individu ou le couple est éligible au supplément de l’État.
  • Si le revenu excédentaire est égal ou supérieur au niveau de paiement du supplément de l’état du mois de calcul, l’individu ou le couple n’est pas éligible.

Les changements apportés à la situation d’une personne doivent être signalés à SSA et / ou NYS SSP.  Veuillez consulter : http://otda.ny.gov/programs/ssp/ pour connaître les exigences en matière de rapports ssp.

 

Remarque: L’Administration de la sécurité sociale paie le niveau de soins collectifs 2 uniquement si le site du programme VOIRA ou VOCR est répertorié dans le répertoire des soins collectifs. Lorsqu’un nouveau site Congregate Care Level 2 est ouvert pour la première fois, il faut entre 8 et 12 semaines pour que le site soit ajouté au répertoire. Une fois que le site est répertorié dans l’annuaire ou que le contact de la région 2 de l’ASS a confirmé que le site était un programme de niveau 2 de soins collectifs, la personne sera payée au montant de niveau 2 des soins collectifs rétroactivement au mois de placement si la personne recevait déjà une prestation de SSI ou le mois suivant le mois suivant le mois où la demande de SSI a été déposée si la personne n’était pas bénéficiaire de SSI avant le placement. Si la demande a été déposée avant le mois de placement, la personne recevra SSI le mois suivant le mois d’admissibilité (généralement le mois de placement). Les foyers de relève autonomes n’apparaissent pas dans le Répertoire des soins collectifs et les personnes qui y résident ne sont pas admissibles au paiement de niveau Soins collectifs 2.

Calcul des paiements SSI

Le montant de l’ISS versé à une personne admissible est habituellement calculé en utilisant le revenu réel de la personne de deux mois plus tôt. C’est ce qu’on appelle la « comptabilité mensuelle rétrospective » (RMA) et il s’agit d’une méthode comptable mise en œuvre pour minimiser les paiements SSI incorrects causés par les changements de revenu. En utilisant RMA, le calcul du paiement SSI est basé sur le revenu reçu au cours du deuxième mois précédant le mois pour lequel le paiement est calculé. Le mois pour lequel le paiement est calculé est appelé le mois de calcul. Le mois antérieur à partir duquel les montants des revenus sont utilisés est appelé le mois budgétaire. Pour une description détaillée de RMA, veuillez consulter https://www.ssa.gov/OP_Home/handbook/handbook.21/handbook-2183.html

Pour calculer les paiements SSI :

Identifiez toutes les sources et tous les montants de revenus effectivement reçus deux mois plus tôt.

Pour chaque source de revenu, déterminez si le revenu n’est pas gagné (p. ex., invalidité ou retraite de la sécurité sociale), gagné (p. ex., salaire ou traitement) ou en nature.

Comparez les montants de revenu réels avec les montants indiqués dans l’avis de paiement SSI le plus récent pour le particulier. Si les changements de revenu n’ont pas été signalés rapidement à SSA ou traités rapidement par SSA, les montants de revenu estimés précédemment (plutôt que les montants de revenu réels) auront été utilisés pour calculer le paiement SSI actuel. Les paiements SSI seront ajustés rétroactivement lorsque SSA entrera les montants de revenu réels dans le budget SSI de la personne.

Appliquer tous les mépris et exclusions au revenu pour déterminer le revenu dénombrable de la personne. Calculez le revenu dénombrable en soustrayant le total des non-considérations et des exclusions applicables du revenu total.

Soustrayez le revenu dénombrable du niveau de paiement de l’ISS pour le mode de vie de la personne afin de déterminer le montant du paiement de l’ISS.

Calculez le paiement SSI en soustrayant le revenu dénombrable du niveau de paiement SSI applicable pour le mode de vie de la personne :

Sauf comme décrit ci-dessous, lors du calcul du paiement SSI, SSA soustrait le revenu dénombrable du mois budgétaire du FBR du mois de calcul. Pour les personnes vivant dans des établissements du titre XIX, qui comprennent des centres de développement, des établissements de soins intermédiaires et des unités spéciales, le revenu dénombrable est comparé au plafond de paiement de 30 $ et non au FBR.

Si le revenu dénombrable est inférieur au FBR, un paiement SSI fédéral est dû et la totalité de la partie de l’État sera payée.

Si le revenu dénombrable est supérieur ou égal au FBR, aucun paiement fédéral SSI n’est dû. Le processus détermine ensuite l’éligibilité au supplément de l’État en calculant le revenu excédentaire (la différence entre le revenu dénombrable du mois budgétaire et le FBR du mois de calcul):

S’il n’en résulte aucun revenu excédentaire, le montant total du supplément de l’État est payable.

S’il y a un revenu excédentaire, il est soustrait du niveau de paiement du supplément de l’État pour le mois de calcul et le reste est le paiement du supplément de l’État.

Si le revenu excédentaire dépasse le niveau de paiement du supplément de l’État pour le mois de calcul, aucun supplément de l’État n’est payable.

Des exemples de calculs peuvent être trouvés à l’adresse suivante: https://www.ssa.gov/ssi/text-income-ussi.htm.

Voir des exemples de calculs pour Medicaid et SSI 

Valeur de la réduction d’un tiers

Le FBR applicable est réduit d’un tiers lorsqu’une personne ou un couple vit pendant un mois dans le ménage d’une autre personne et reçoit à la fois de la nourriture et un abri d’autres personnes vivant dans le ménage. Cette réduction du FBR a une valeur de revenu, connue sous le nom de valeur de la réduction d’un tiers, ou VTR.

Il n’y a pas de magnétoscope partiel. Le magnétoscope s’applique intégralement ou pas du tout. Aucune exclusion de revenu ne s’applique au RRV.

Lorsque le VL S’applique, aucun soutien et entretien en nature supplémentaire n’est imputable sur le paiement SSI de la personne. Le MAGNÉTO peut s’appliquer même si la personne reçoit une partie de sa nourriture et de son abri de l’intérieur du ménage et une partie de l’extérieur. Il n’est pas nécessaire qu’une personne reçoive de la nourriture et un abri de l’intérieur du ménage chaque jour du mois pour que le magnétoscope s’applique.

Le taux du MAGNÉTOscope pour un couple peut continuer de s’appliquer aux deux membres d’un couple admissible séparé au cours du mois où ils se séparent.

Le MAGNÉTO ne s’applique pas si la personne :

  • Vit dans leur propre ménage
  • Vit dans le ménage d’un autre mais ne reçoit ni nourriture ni abri
  • Ne vit pas dans un ménage
  • Ne vit pas tout au long du mois civil dans le ménage d’un autre
  • Vit seul
Support et maintenance en nature

Lorsqu’un prestataire ou un couple reçoit une pension alimentaire en nature (ISM), mais ne reçoit pas à la fois de nourriture et d’abri du ménage dans lequel vit le prestataire ou le couple, la valeur de la règle de réduction d’un tiers (VTR) ne s’applique pas et l’ISM est évalué en vertu de la règle de la valeur maximale présumée. Voir https://secure.ssa.gov/apps10/poms.nsf/lnx/0500835001 pour plus d’informations sur ISM et PMV.

Comment présenter une demande de revenu de sécurité supplémentaire

Prendre rendez-vous

Pour faire une demande de SSI, une personne ou son représentant prend rendez-vous avec le bureau local de l’ASS. Le rendez-vous peut être pris en personne au bureau local de l’ASS ou en composant le 1-800-772-1213.

Soumission d’une demande

Le demandeur ou son représentant doit soumettre une demande signée et travailler avec le bureau de l’ASS pour fournir tous les documents nécessaires à la détermination de l’admissibilité au SSI. Bon nombre des formulaires nécessaires pour demander un SSI ne sont pas conçus pour être remplis par eux-mêmes. Un représentant des réclamations SSA mène l’entrevue et remplit les formulaires avec les renseignements fournis par le demandeur.

Date de dépôt protectrice

Si la personne ou son représentant n’est pas en mesure de soumettre immédiatement une demande de SSI dûment remplie, il doit contacter la sécurité sociale pour établir une date de dépôt de protection pour la demande de SSI de la personne. Cette action, qui avertit l’Administration de la sécurité sociale qu’une personne a l’intention de déposer une demande de prestations même si une demande n’est pas encore complète, peut bénéficier à la personne en lui permettant de recevoir des prestations rétroactivement à la date à laquelle l’intention de déposer est annoncée (date de dépôt de protection) plutôt qu’à la date à laquelle la demande dûment remplie est effectivement déposée. En règle générale, SSA exigera les informations suivantes sur le demandeur :

  • Nom
  • Numéro de sécurité sociale
  • Date de naissance
  • Citoyenneté
  • Revenu
  • Ressources

Lorsqu’un dépôt de protection est requis, SSA envoie une lettre à la personne confirmant la nomination et utilise la date de dépôt de protection comme date de demande de SSI tant que la demande dûment remplie est déposée dans les 60 jours.

Dates d’entrée en vigueur

La prestation de SSI entrera en vigueur le mois suivant le dépôt de la demande ou le mois suivant le premier mois où la personne est admissible à la SSI, selon la date la plus tardive.

Avis d’attribution

Une fois la demande de SSI approuvée, SSA enverra un avis d’attribution - Avis de décision de paiement SSI (formulaire SSA-8025), qui comprendra:

  • Le montant du paiement mensuel
  • Le numéro de réclamation SSI
  • La date d’entrée en vigueur de la prestation

Si la personne ou son représentant découvre des renseignements inexacts contenus dans l’avis d’attribution, il doit communiquer immédiatement avec SSA.

Si la personne ou son représentant n’a pas reçu de décision dans les 90 à 120 jours, il doit communiquer avec l’ASS pour déterminer la raison du retard de la demande.

Appel d’une décision défavorable

Si une personne n’est pas d’accord avec une décision initiale de la sécurité sociale ou de la SSI, elle peut faire appel de la décision. Il y a des délais stricts pour le faire, alors faites attention aux informations contenues dans les lettres de décision. Veuillez consulter la section d’appel de la boîte à outils ou le site Web de la sécurité sociale à l’adresse suivante: https://www.ssa.gov/benefits/disability/appeal.html.

Refus de demande

Si la demande a été refusée, une personne, un représentant ou l’agence a le droit d’interjeter appel de la décision prise au sujet de son admissibilité ou du montant de son paiement. L’avis de SSI informera la personne des étapes ultérieures et du calendrier du processus d’appel, des informations sur les appels peuvent être consultées à https://www.ssa.gov/appeals/.

Documentation pour l’application SSI

Voici une liste de certains des documents que SSA peut demander lors de la demande de SSI. La personne n’aura pas besoin de présenter tous les documents; parfois, un document peut se substituer à un autre et des documents autres que ceux énumérés ici peuvent être requis. SSA indiquera au demandeur ce dont il a besoin et quels autres documents sont acceptables. Les documents présentés à SSA doivent être des originaux. Si la personne n’a pas de document original, SSA peut accepter une copie certifiée conforme du bureau qui a délivré le document original, mais les photocopies ne sont pas acceptables. SSA retournera les documents originaux au demandeur.

SSA peut demander à la personne de présenter les documents suivants :

  • Informations sur la sécurité sociale
  • Carte ou numéro de sécurité sociale
  • Preuve d’âge
  • Acte de naissance ou acte de naissance religieux
  • Autres documents indiquant l’âge ou la date de naissance de la personne
  • Dossier de statut de citoyen ou de non-citoyen
    • Certificat de naissance montrant que cette personne est née aux États-Unis
    • Acte religieux de naissance ou de baptême indiquant le lieu de naissance aux États-Unis
    • Certificat de naturalisation
    • Passeport américain
    • Certificat de citoyenneté
    • Document d’immigration non-citoyen actuel tel que:
      • Carte de résident permanent (I-551)
      • Enregistrement d’arrivée/départ (I-94)
    • Si une personne est un non-citoyen qui a servi dans les forces armées américaines, elle peut avoir besoin de ses papiers de décharge militaire (DD-214)
  • Preuve de revenu
    • Revenus du travail :
    • Talons de paie
    • Si vous êtes travailleur autonome, une déclaration de revenus pour la dernière année d’imposition et les frais de travail
    • Revenu non gagné :
    • Tous les dossiers qui montrent combien la personne reçoit (p. ex., lettres d’attribution, relevés bancaires, ordonnances du tribunal), à quelle fréquence et la source du paiement
  • Preuve de ressources
    • Relevé(s) bancaire(s) pour tous les comptes chèques et d’épargne
    • Acte ou déclaration d’évaluation fiscale pour tous les biens que le particulier possède en plus de la maison dans laquelle il vit
    • Polices d’assurance vie ou invalidité, contrats d’inhumation, parcelles, etc.
    • Certificats de dépôt, actions ou obligations
    • Titres ou immatriculations de véhicules tels que voitures, camions, motos, bateaux, camping-cars, etc.
    • Documents de confiance
  • Preuve de l’arrangement de vie
  • Si la personne ne réside pas dans un établissement de soins collectifs ou un logement certifié, SSA peut demander à voir certains des documents suivants:
    • Reçu de bail ou de loyer
    • Noms, dates de naissance, cartes d’assistance médicale ou numéros de sécurité sociale pour tous les membres du ménage
    • Acte ou facture d’impôt foncier
    • Informations sur les coûts du ménage, la nourriture, les services publics, etc.
  • Renseignements médicaux (personnes aveugles ou handicapées)
    • Rapports médicaux
    • Rapports psychologiques
    • Rapports cliniques
    • Noms, adresses et numéros de téléphone des médecins, hôpitaux et autres prestataires de services médicaux et dates approximatives du traitement
  • Antécédents professionnels
    • Titres d’emploi
    • Types d’entreprises
    • Noms des employeurs
    • Dates de travail
    • Heures travaillées par jour et heures travaillées par semaine
    • Jours travaillés par semaine et taux de rémunération pour le travail pendant les 15 années précédant l’incapacité de travail de la personne en raison de maladies, de blessures ou d’affections de travail
    • Description des tâches du poste pour le type de travail effectué
Provision de compensation exceptionnelle

Lorsqu’elle effectue des paiements rétroactifs de prestations de sécurité sociale à un bénéficiaire de SSI, SSA applique une compensation aux prestations de sécurité sociale rétroactives de l’individu en fonction du montant total de SSI versé à la personne pendant la période rétroactive. Le montant total des SSI versés au cours des mois couverts par une prestation de sécurité sociale rétroactive est supérieur au montant de SSI qui aurait été versé à l’individu s’il avait reçu des prestations de sécurité sociale au cours de chacun de ces mois. Le paiement rétroactif de la sécurité sociale est donc réduit de la différence entre les deux montants SSI, connue sous le nom de compensation.

La compensation est calculée en soustrayant le montant total du SSI qui aurait été dû si la prestation de sécurité sociale avait été versée au cours de la période du montant total du SSI qui a été effectivement payé. Le montant de la compensation est ensuite soustrait du paiement rétroactif de la Sécurité sociale :

Montant SSI payé

- SSI qui aurait été payé

Montant du décalage

 

Montant rétroactif des prestations de sécurité sociale

- Montant de compensation

Paiement forfaitaire net

 

Si la prestation de sécurité sociale rétroactive est inférieure au montant compensatoire de l’ISS, le paiement rétroactif sera le revenu général de 20,00 $ non pris en compte pour chaque mois de la période rétroactive.

 

Programme des bénéficiaires représentatifs

Des informations concernant les obligations d’un bénéficiaire représentatif peuvent être trouvées sur le site Web de la sécurité sociale, http://www.ssa.gov/payee/index.htm.   Le personnel des organismes qui agissent à titre de bénéficiaires représentatifs devrait consulter le Guide à l’intention des bénéficiaires représentatifs organisationnels.

Demande de bénéficiaire du représentant de l’agence

Si l’agence dépose une demande pour recevoir des prestations au nom d’une personne (devenir un bénéficiaire représentatif), SSA-11 BK (Demande de sélection en tant que bénéficiaire) doit être rempli.  Une discussion plus détaillée sur le programme des bénéficiaires représentatifs est disponible sur le site Web de l’Administration de la sécurité sociale à l’adresse www.ssa.gov.

Les personnes qui déménagent ou vivent dans des établissements certifiés OPWDD peuvent avoir besoin d’un bénéficiaire représentatif. L’agence résidentielle doit déterminer si une personne a besoin d’un bénéficiaire représentatif. Cette évaluation doit être effectuée dans les 10 jours suivant son admission, chaque fois qu’une personne déménage, s’il y a un changement dans sa situation ou sa capacité à gérer des fonds, et si la personne ou quelqu’un d’autre demande un examen en son nom. Si l’agence détermine qu’une personne a besoin d’un bénéficiaire représentatif et qu’elle n’en avait pas auparavant, un professionnel de la santé doit effectuer une évaluation et soumettre ses conclusions à l’ASS. Pour de plus amples renseignements sur la responsabilité des fournisseurs résidentiels de l’OPWDD d’aider une personne à gérer les prestations, consultez le manuel de l’allocation personnelle de l’OPWDD à l’adresse suivante : https://opwdd.ny.gov/opwdd_resources/benefits_information/personal_allowance/msc_personal_allowance_manual%20#residentialproviders

Planification de la sortie d’un établissement public

Une personne dans un établissement public où Medicaid ne paie pas plus de 50% des coûts ne sera pas éligible à SSI jusqu’à ce qu’elle quitte l’institution. La personne peut toutefois être en mesure de demander un SSI avant la libération afin que les paiements SSI puissent commencer dès que possible. La personne ou son représentant devrait vérifier auprès de l’institution les plans de libération et auprès de SSA au sujet du dépôt d’une demande dans le cadre des procédures de préversion.

Réévaluation périodique du processus d’admissibilité

L’ASS examine périodiquement le revenu, les ressources et les conditions de vie de la personne pour s’assurer qu’elle est toujours admissible à l’ISS et qu’elle reçoit le bon montant de prestations de SSI.  SSA enverra des demandes de renseignements et des demandes de vérification à la personne.

SSA examinera également le revenu, les ressources et les conditions de vie du conjoint de la personne ou des parents d’un enfant handicapé de moins de 18 ans vivant avec eux.

Remarque : L’ASS initie une nouvelle détermination de l’invalidité lorsqu’un enfant recevant un SSI atteint l’âge de 18 ans. Cette détermination de l’invalidité utilise les règles relatives à l’invalidité des adultes.

Si une amélioration médicale est attendue pour une personne SSI, une nouvelle détermination peut être planifiée dans les six à 18 mois suivant l’octroi des prestations. Après cela, la redétermination de l’admissibilité et du montant du paiement pour la plupart des bénéficiaires de SSI est terminée tous les 1 à 7 ans.

Lorsqu’une personne ou son représentant signale un changement qui a une incidence sur l’admissibilité ou le paiement, l’ASS examine le revenu, les ressources et les conditions de vie de la personne.  Par exemple, un examen est souvent effectué lorsque le bénéficiaire signale un changement d’état matrimonial.

SSA termine le processus de redétermination par entrevue téléphonique, en personne (lors d’un rendez-vous prévu) ou par la poste. SSA enverra les formulaires SSA-8202BK ou SSA-8203BK (Déclarations pour déterminer l’admissibilité continue au paiement du revenu de sécurité supplémentaire) afin de déterminer l’admissibilité future aux prestations de SSI.

SSA peut demander un ou plusieurs des documents suivants lors de l’examen des prestations d’une personne :

  • Compte d’épargne, compte courant ou autres relevés bancaires
  • Talons de paie ou déclarations de revenus
  • Preuve d’autres revenus (p. ex. pensions, rentes, chômage)
  • Polices d’assurance-vie
  • Contrats d’inhumation
  • Recettes du ménage (bail, services publics, etc.)
Examen de l’invalidité continue

SSA effectue un examen périodique de l’admissibilité continue aux prestations de SSI, en fonction de l’invalidité ou de la cécité. Cet examen s’appelle un examen continu de l’invalidité (CDR). La fréquence et les méthodes des CDR sont basées sur les circonstances spécifiques de chaque individu. L’ASS exige le CDR pour les personnes handicapées au moins tous les trois ans, sauf pour les cas d’invalidité permanente (l’ASS détermine le délai d’examen approprié pour les cas d’invalidité permanente).

SSA fera un CDR au moins tous les trois ans pour les enfants handicapés (moins de 18 ans) dont les conditions sont susceptibles de s’améliorer, et au plus tard à l’âge de 12 mois pour les bébés dont l’invalidité était basée sur un faible poids à la naissance.

L’ASS envoie le rapport de mise à jour sur l’invalidité (formulaire SSA-455-OCR-SM ou SSA-455) à la personne ou à son représentant pour qu’il le remplisse afin de déterminer l’admissibilité continue à l’ISS en fonction de l’invalidité ou de la cécité.

Les prestations continuent d’être versées à moins qu’il n’y ait des preuves solides que la déficience d’une personne s’est améliorée sur le plan médical et qu’elle est en mesure de retourner au travail. La personne peut interjeter appel si elle n’est pas d’accord avec la décision. Dans le cas contraire, les prestations cessent 3 mois après que le bénéficiaire a été avisé de la fin de son invalidité. Les prestations pour personnes à charge continuent tant que le travailleur handicapé continue d’avoir droit aux prestations. Veuillez noter que SSA conclut des contrats avec le NYS Office of Temporary and Disability Assistance, Division of Disability Determinations pour effectuer les déterminations et les examens de l’invalidité. Si de la correspondance est reçue de cette division, toute demande doit être traitée rapidement.

Responsabilités en matière de rapports

La personne ou le bénéficiaire représentatif doit aviser rapidement l’ASS des changements qui pourraient avoir une incidence sur le maintien de l’admissibilité aux prestations de SSI. Le changement doit être signalé dans les dix jours suivant la fin du mois au cours duquel le changement s’est produit. Le rapport doit inclure le nom du déclarant, le nom et le numéro de sécurité sociale de la personne, des faits sur le changement et la date du changement. Des informations supplémentaires sur ce qui doit être déclaré sont disponibles à https://www.ssa.gov/ssi/text-report-ussi.htm.

La personne ou le représentant bénéficiaire peut appeler le 1-800-772-1213 pour signaler les changements, ou peut visiter, écrire ou appeler le bureau local de l’ASS; un localisateur de bureau est disponible à l’adresse suivante: https://secure.ssa.gov/ICON/main.jsp.

Il est important de signaler rapidement les modifications pour éviter ce qui suit :

  • La personne peut être sous-payée et il peut y avoir un retard dans le paiement des montants supplémentaires qui lui sont dus.
  • La personne peut être payée en trop et devoir rembourser l’excédent à SSA
  • La personne peut être passible d’une pénalité pour défaut de déclaration dans le délai imparti si elle gère ses propres prestations.
Trop-payés et sous-paiements

Un paiement insuffisant se produit lorsqu’une personne ne reçoit pas sa prestation mensuelle ou ne reçoit pas le montant auquel elle a droit. Une surveillance attentive des paiements de prestations SSI et la connaissance du niveau de paiement de la personne peuvent minimiser les sous-paiements. Les niveaux de paiement SSI sont disponibles sur le site Web de l’OPWDD à l’adresse www.opwdd.ny.gov . Un trop-payé est un paiement d’un montant plus élevé que celui qui était dû, ou un paiement effectué alors qu’aucun paiement n’était dû.

Un bénéficiaire de SSI et/ou un bénéficiaire représentatif recevant SSI au nom d’un bénéficiaire peut être également responsable du remboursement de tout trop-perçu comme suit :

  • Le bénéficiaire est responsable s’il bénéficie des sommes
  • Le bénéficiaire représentatif est personnellement responsable s’il a commis une faute dans la création du trop-payé ou s’il n’a pas utilisé les fonds pour l’utilisation et les avantages du bénéficiaire.

L’agence, SSA, ou les deux, découvrira généralement des paiements insuffisants ou excédentaires lors de la redéfinition de l’admissibilité et du montant du paiement d’une personne.

Causes du trop-payé et du sous-paiement

Des paiements SSI incorrects peuvent résulter de l’une des situations suivantes ou de ne pas signaler les modifications à SSA en temps opportun :

  • Le revenu de la personne, gagné ou non, était différent du montant estimé
  • La situation de vie de l’individu a changé
  • L’état matrimonial de la personne a changé
  • SSA a mal calculé les paiements de la personne en raison de renseignements inexacts ou incomplets
  • La personne avait plus de ressources que la limite permise par le programme SSI
  • La personne n’était plus invalide, mais continuait de recevoir des paiements.
Avis de paiement insuffisant ou excédentaire

SSA envoie un avis écrit au bénéficiaire de la SSI lorsqu’un paiement insuffisant ou excédentaire de prestations se produit. L’avis indique le montant en question, comment et quand le trop-payé ou le paiement insuffisant s’est produit, ainsi que le droit de la personne d’interjeter appel de la décision.  Pour en savoir plus sur le processus d’appel, consultez la section des appels du site Web de l’ASS à l’adresse suivante : https://www.ssa.gov/ssi/text-appeals-ussi.htm.

Certains trop-payés ne sont pas poursuivis par l’Administration de la sécurité sociale parce qu’ils sont considérés comme entravant une administration efficace ou efficiente. Dans ces situations, le coût associé à la poursuite et au recouvrement du trop-payé dépasse le montant réel du trop-payé. Le recouvrement du trop-payé n’est pas poursuivi uniquement s’il est constaté que le bénéficiaire n’a pas commis de faute en ce qui concerne le trop-payé.

Demande de remboursement en cas de trop-payé

Dans le cas d’un trop-payé, SSA envoie un avis demandant un remboursement complet dans les 30 jours. Si la personne reçoit actuellement des paiements, l’avis contiendra les renseignements suivants :

  • Détails du montant qui a été payé en trop
  • Une demande de remboursement intégral
  • Une proposition visant à retenir le montant payé en trop au taux de 10 % du revenu mensuel total de la personne et le mois où la retenue proposée commencerait
  • Une explication complète des droits d’appel de la personne et de la façon d’interjeter appel de la décision
  • Une explication de la façon dont la personne peut demander que le trop-payé soit examiné et renoncé

Selon les circonstances, la personne pourrait rembourser le trop-payé, demander un réexamen ou déposer une demande de dispense de trop-payé. Si le bénéficiaire ou le bénéficiaire représentatif croit que la décision de paiement en trop était erronée, il peut demander une audience.

S’il n’y a pas de réponse à l’avis de trop-payé dans les 30 jours, il y aura un ajustement automatique de 10 % de la prestation à compter de 60 jours après la date de l’avis de trop-payé automatisé ou manuel.

Personnes responsables du remboursement des trop-payés

SSA peut tenter de recouvrer un trop-payé uniquement auprès des éléments suivants :

  • La personne surpayée
  • Le bénéficiaire représentatif
  • Le conjoint de la personne ayant payé en trop, mais seulement pour la partie de la période de trop-payé lorsque le conjoint était membre du couple admissible
  • Dans certaines circonstances, le parrain d’une personne non citoyenne
  • La succession (ou distribue) de l’un des éléments ci-dessus

Lorsque le bénéficiaire du SSI est payé par l’intermédiaire d’un bénéficiaire représentatif, la personne et le bénéficiaire représentatif peuvent être responsables du remboursement.

La personne est responsable dans la mesure où les paiements incorrects lui ont été versés. Les fonds conservés par un bénéficiaire représentatif auquel la personne n’a pas directement accès ne sont pas considérés comme ayant été dépensés pour la personne.

Si les paiements incorrects ont été dépensés pour la personne et que le bénéficiaire représentatif est sans faute en lien avec le trop-payé, la personne est seule responsable du remboursement.

Le bénéficiaire représentatif est individuellement responsable du remboursement si les paiements incorrects n’ont pas été utilisés pour le soutien et l’entretien de la personne.

Le bénéficiaire individuel et le bénéficiaire représentatif sont tous deux responsables lorsque les paiements incorrects ont été dépensés pour le particulier et que le bénéficiaire représentatif est en faute.

L’utilisation par un bénéficiaire représentatif des fonds correctement conservés d’une personne pour rembourser un trop-payé n’est appropriée que lorsque :

  • La personne payée en trop est responsable du remboursement du trop-payé
  • SSA n’a pas renoncé au recouvrement du trop-payé
Demande de dispense de recouvrement des trop-payés

Les bénéficiaires sont présumés être sans faute si le trop-payé est de 30,00 $ ou moins. Pour les montants supérieurs à 30,00 $ et jusqu’à 500,00 $, le bénéficiaire est tenu de demander une renonciation au trop-payé ou un réexamen s’il souhaite que l’Administration de la sécurité sociale ne poursuive pas le trop-payé. Dans les situations impliquant des sommes d’argent plus élevées, l’Administration de la sécurité sociale détermine la faute du bénéficiaire. S’il s’avère que la personne n’est pas responsable, la récupération est interrompue.

Aux fins de SSI, la faute est:

  • Une fausse déclaration délibérée
  • Une dissimulation de faits ou une fraude qui a causé directement ou indirectement le trop-payé
  • Une acceptation consciente d’un paiement incorrect

La personne peut demander une renonciation au trop-payé à tout moment au cours du processus de remboursement. Par exemple, lorsqu’une personne qui rembourse un trop-payé SSI est placée dans un établissement résidentiel certifié, une demande peut être faite à SSA pour une renonciation au montant restant. SSA utilise la date de réception de la demande écrite au bureau de SSA comme date d’entrée en vigueur de la renonciation. Une demande de dérogation interrompt le recouvrement du trop-payé à compter du mois où la renonciation est entrée dans les enregistrements informatiques de la SSA. Le recouvrement ne recommencera pas tant que SSA n’aura pas rendu une décision de renonciation défavorable et que la période d’appel n’aura pas expiré.

Non-citoyens et SSI

En général, la plupart des citoyens non américains résidant aux États-Unis doivent satisfaire aux deux exigences suivantes pour être éligibles au SSI :

  • Le non-citoyen doit appartenir à une catégorie d’étrangers qualifiés
  • Le non-citoyen doit remplir une condition d’exception pour les étrangers qualifiés

Une personne est un étranger qualifié si elle remplit l’une des conditions et exigences supplémentaires énumérées à l’adresse suivante : https://www.ssa.gov/ssi/text-eligibility-ussi.htm#qualified-alien.

Informations supplémentaires sur SSI

Des informations sur SSI sont disponibles 24 heures sur 24, y compris les week-ends et les jours fériés, au numéro de téléphone sans frais de la sécurité sociale, 1-800-772-1213. Un représentant de service est disponible entre 7 heures d'.m et 19 heures .m les jours ouvrables. Les lignes sont les plus fréquentées en début de semaine et au début du mois. L’appelant doit avoir le numéro de sécurité sociale de l’individu à portée de main lors de l’appel.

Les personnes sourdes ou malentendantes peuvent appeler le numéro sans frais de l’ATS de SSA, le 1-800-325-0778, entre 7 h .m et 19 h.m les jours ouvrables.

Tous les appels à l’Administration de la sécurité sociale, qu’ils soient effectués vers les numéros sans frais ou vers un bureau, sont traités comme confidentiels.

Voici quelques publications SSA qui peuvent être utiles pour comprendre SSI :

Les publications peuvent être téléchargées à partir de la page d’accueil Internet de l’Administration de la sécurité sociale, qui se trouve à www.ssa.gov ou www.socialsecurity.gov.