L'auto-orientation pour les prestataires

Vue d'ensemble

L'OPWDD s'engage à aider les personnes ayant une déficience intellectuelle à avoir le plus de contrôle possible sur la façon dont elles reçoivent leurs soutiens et services. Les services autogérés offrent le plus grand contrôle sur la manière, le lieu et les personnes qui fournissent les services. L'autogestion offre un large éventail d'options. Une personne peut choisir d'élaborer un plan personnalisé de manière à répondre au mieux à ses intérêts et à ses besoins.

Le participant à l'autogestion accepte la responsabilité de la cogestion de ses soutiens et services. Le degré de responsabilité varie en fonction du niveau d'autorité que le participant choisit d'exercer. L'autorité est un terme utilisé par les Centers for Medicaid and Medicare Services (CMS) pour décrire le contrôle qu'une personne recevant des services utilise lorsqu'elle choisit d'autogérer ses services. Les participants disposent d'un éventail d'options pour choisir le niveau d'autorité d'autogestion qu'ils souhaitent avoir. Il existe deux types d'autorité d'autogestion : l'autorité de l'employeur et l'autorité budgétaire. Une personne peut choisir d'avoir l'un ou l'autre ou les deux types d'autorité.

Autorité de l'employeur

La personne embauche, planifie et supervise le personnel qui l'aide. Elle détermine les activités qui seront soutenues et la manière dont ce soutien sera fourni. Les services sont fournis à la personne par le personnel de l'agence dans le cadre d'un modèle de co-emploi. Dans un modèle de co-emploi, la personne peut choisir d'embaucher du personnel, de former le personnel en fonction de ses intérêts, de surveiller le personnel et de lui fournir des commentaires, et de mettre fin aux services du personnel s'ils ne correspondent pas aux attentes de la personne. Si une personne choisit d'embaucher elle-même son personnel, elle obtient l'autorité budgétaire et détermine la rémunération de ce personnel.

Autorisation budgétaire

La personne qui s'autogère avec une autorité budgétaire doit travailler dans le cadre d'un compte personnel de ressources (CPR) et élaborer un budget d'autogestion. La personne choisit les biens et les services qu'elle souhaite recevoir et sélectionne la personne qui est payée pour les fournir ou la manière dont ils sont achetés. Une personne qui dispose d'une autorisation budgétaire et qui travaille dans le cadre d'un compte de ressources personnelles peut accéder à des biens ou à des services nécessaires par le biais de biens et de services individuels (IDGS). Un intermédiaire fiscal (IF) travaille avec la personne pour effectuer la facturation et le paiement des biens et services identifiés dans le budget. Une personne qui choisit d'avoir l'autorité budgétaire peut recevoir et budgétiser des services qui sont soutenus par une agence, embauchés par elle-même ou achetés par un prestataire direct.

Recommandations tirées de l'application de l'autodirection

Applied Self-Direction s'est concentré sur les thèmes de la complexité du programme, de l'incohérence, de la qualité des courtiers en soutien, de la mise à l'échelle et de l'orientation vers la personne de la fonction d'intermédiaire fiscal. Vous trouverez ci-dessous l'enregistrement des webinaires qui ont été organisés pour partager les recommandations d'Applied Self-Direction.

Webinaire pour les agents de liaison en matière d'autodirection

Webinar pour les courtiers en soutien

Webinar pour les intermédiaires fiscaux

Informations pour les intermédiaires fiscaux (IF)

Soutien aux intermédiaires fiscaux (IF)

L’OPWDD propose une série de formations en 3parties à l’intention des agences d’intermédiaires fiscaux afin de s’assurer que tout le personnel des agences d’intermédiaires fiscaux est formé pour fournir des services de manière cohérente.

Les formations couvrent plusieurs sujets, notamment la facturation et la réclamation, les meilleures pratiques et la façon de surmonter les défis courants. Les formations décrivent les politiques et les pratiques existantes.

Les trois formations sont disponibles sur le système de gestion de l’apprentissage (SLMS) à l’échelle de l’État.

Les informations sur le cours pour cette série 3parties :

  1. Le module 1: Mise à jour de l’état des contrats d’intermédiaire fiscal, Vue d’ensemble de la facturation et de la réclamation et facturation auto-embauchée est disponible dans le SLMS sous le code de classe OPWDD-EL-FI-M1. Voir le module 1 formation.
  2. Le module 2: Le service d’intermédiaire fiscal et les mises à jour récentes est disponible dans le SLMS sous le code de classe OPWDD-EL-FI-M2. Voir le module 2 formation.
  3. Le module 3: Meilleures pratiques pour les intermédiaires fiscaux, relever les défis et ressources est disponible dans le SLMS sous le code de classe OPWDD-EL-FI-M3. Voir le module 3 formation.

Foire aux questions :

Q : Les agences d’intermédiaires fiscaux sont-elles exemptées de la conformité aux réglementations Medicaid et NYS ?

Un: Non, les agences d’intermédiaires fiscaux sont tenues de respecter les mêmes normes de conformité que tous les autres fournisseurs de services OPWDD et les fournisseurs de services financés par Medicaid. En tant que fournisseurs agréés à but non lucratif de services de dispense des services à domicile et communautaires de l’OPWDD, les agences d’intermédiaires fiscaux sont responsables du respect de tous les règlements, politiques et directives pertinents. Cela inclut la surveillance par diverses entités, y compris les Centers for Medicaid et Medicare Services, l’OPWDD (y compris la Division de l’amélioration de la qualité et le Bureau des services d’audit, etc.) et d’autres organismes de réglementation. Les agences d’intermédiaires fiscaux doivent s’assurer de la conformité avec Medicaid et les réglementations des entreprises, telles que décrites dans les directives et les directives de l’OPWDD, afin de maintenir l’intégrité et la qualité des services fournis aux personnes qui s’autodirigent.

Classes communautaires

La catégorie des cours communautaires est conçue pour être utilisée pour améliorer et maintenir l’inclusion et l’intégration communautaires en remboursant les cours accessibles au public qui enseignent une matière spécifique liée aux besoins et aux objectifs d’une personne (p. ex., art, danse, exercice, cuisine, formation en informatique). La politique de l’OPWDD stipule que les personnes qui gèrent elles-mêmes leur budget doivent utiliser des classes communautaires qui respectent les exigences spécifiées. Les catégories communautaires sont admissibles au financement des biens et services autogérés par les particuliers dans les cas suivants :

  • Le cours se déroule dans un cadre communautaire intégré,
  • L’inscription aux cours est ouverte à toute personne en situation de handicap ou non,
  • Le contenu du cours ne fait pas double emploi avec un plan d’État Medicaid ou un service de renonciation, et
  • La classe fournit des instructions à la personne en lui enseignant un sujet spécifique lié à ses besoins et à ses objectifs, par exemple, la danse, l’exercice ou la cuisine.

L’objectif de ces lignes directrices est de promouvoir l’inclusion et l’intégration de la communauté en donnant accès à tout ce que la communauté a à offrir à la personne soutenue par les services de l’OPWDD.

Les cours qui sont conçus et offerts exclusivement aux personnes ayant une déficience intellectuelle, et qui ne sont pas accessibles au public, ne respectent pas ces normes.

De plus, la définition des biens et services dirigés par des particuliers, qui comprend la catégorie de la catégorie communautaire, se trouve à la fois dans la renonciation aux services à domicile et en milieu communautaire et dans le 2015des SMA -05R comme suit : « Les biens et services dirigés par des particuliers (IDGS) sont des services, de l’équipement ou des fournitures qui ne sont pas autrement fournis par le biais de cette dérogation ou du régime d’État Medicaid qui répondent à un besoin identifié dans le plan de services d’un individu, ce qui comprend l’amélioration et le maintien des possibilités de l’individu d’être membre à part entière de la communauté.

Les règles de service garantissent que les programmes de classe communautaire ne font pas double emploi avec un plan d’État ou un service de dérogation ou ne présentent pas les qualités de programmes certifiés pour les personnes ayant une déficience intellectuelle sans être autorisés, réglementés et supervisés par l’OPWDD et ses activités d’assurance de la qualité. Cela garantit que l’OPWDD répond systématiquement aux assurances de renonciation pour les options de service de jour, comme l’exigent les Centers for Medicaid et Medicare Services.

Par conséquent, les cours qui visent à soulager les aidants naturels ou à enseigner des compétences d’adaptation aux personnes ayant une déficience intellectuelle ne sont pas admissibles au remboursement des cours communautaires par autodirection. Les gens devraient voir ce genre de besoins satisfaits par des services comme le répit, la réadaptation de jour ou la réadaptation communautaire.

Questions fréquemment posées

Q: Au cours de la formation des intermédiaires financiers en novembre 2022, l’OPWDD a-t-il communiqué de nouvelles politiques ou règles non officielles relatives aux catégories communautaires de biens et de services dirigés individuellement qui entrent en conflit avec la politique d’autodirection existante ?

Un: Non, c’est une idée fausse. La formation visait à fournir des conseils aux agences d’intermédiaires fiscaux afin d’assurer la conformité aux règles et directives de l’OPWDD et de normaliser les connaissances opérationnelles des intermédiaires fiscaux.  Le module 3 de cette série de formation n’a pas pour but d’éliminer ou de limiter les cours communautaires, mais plutôt de s’assurer que les organismes d’intermédiaires fiscaux comprennent leurs responsabilités en matière de conformité aux règles existantes, y compris celles liées aux cours communautaires.

Q: L’OPWDD limite-t-il la liberté de choix des personnes qui s’autodirigent ?

Un: Pas du tout. L’autodirection avec OPWDD est intentionnellement conçue pour donner aux gens une autonomie et un pouvoir décisionnel importants sur leurs services. Ceux qui s’autodirigent ont accès à un large éventail de services de plan d’État et de dérogation, y compris des classes communautaires. Ils sont habilités à déterminer la portée de ces services en fonction de leurs besoins et préférences spécifiques, tout en respectant les allocations budgétaires qui leur sont allouées dans le cadre de l’autogestion. De plus, certains services, tels que les biens et services dirigés individuellement, sont exclusivement accessibles aux personnes qui s’autodirigent, ce qui élargit encore la gamme d’options disponibles pour adapter leur soutien en fonction de leurs objectifs et de leurs ambitions.

Q : Pourquoi un organisme d’intermédiaire financier imposerait-il des exigences de surveillance à une catégorie communautaire choisie par la personne qui se dirige elle-même ? Le participant à l’autodirection n’a-t-il pas le droit de choisir la façon dont son financement est dépensé ?

Un: Les organismes d’intermédiaire financier doivent évaluer soigneusement si une catégorie communautaire s’harmonise avec l’objectif visé de promouvoir l’intégration communautaire. Le remboursement de ces cours est subordonné au respect de règles précises et à la surveillance visant à assurer la conformité aux normes applicables, y compris celles de la renonciation aux services à domicile et en milieu communautaire et des mémorandums administratifs de l’OPWDD. La renonciation aux services à domicile et en milieu communautaire, annexe C C-1/C-3 indique que « l’ensemble le plus typique de tâches que l’institution financière soutient l’individu dans l’autogestion est la facturation et le paiement des biens et services approuvés, la comptabilité et les rapports fiscaux, la conformité à Medicaid et aux entreprises, et les soutiens administratifs généraux. » OPWDD ADM 2019-07 note également que dans le cadre de toute facturation des services d’intermédiaire fiscal, l’agence d’intermédiaire fiscal doit « assurer la conformité à Medicaid et à l’entreprise ». Les classes communautaires, qui entrent dans la catégorie des biens et services dirigés individuellement, visent à favoriser l’intégration et l’inclusion communautaires en remboursant les classes accessibles au public qui répondent aux besoins et aux objectifs des personnes. Toutefois, ces cours doivent répondre à certains critères, dont le fait d’être ouverts au public et de se dérouler dans un cadre intégré, pour être admissibles au remboursement. De plus, les cours conçus exclusivement pour les personnes ayant une déficience intellectuelle peuvent ne pas satisfaire aux normes d’intégration communautaire et pourraient enfreindre les règles fédérales sur les services à domicile et en milieu communautaire.

Achat direct FI vs. remboursement

Les organismes d’intermédiaires fiscaux sont encouragés à acheter directement des articles au nom des personnes qui s’autodirigent, plutôt que de leur demander d’engager des coûts initiaux et de demander un remboursement. Pour les personnes disposant de peu d’argent, le paiement direct peut être très utile pour les aider à vivre de manière autonome. Cette pratique garantit également des paiements en temps opportun et aide les agences d’intermédiaires fiscaux à maintenir la conformité avec Medicaid et les réglementations des entreprises.

Les paiements directs permettent également à l’organisme intermédiaire fiscal de savoir exactement comment et quand les paiements sont effectués, des informations qui peuvent l’aider à obtenir une facturation plus rapide. Ils peuvent également utiliser leur statut d’exonération fiscale et économiser de l’argent pour les participants autonomes.

Foire aux questions

Q : Les participants à l’autodirection de l’OPWDD doivent-ils payer à l’avance pour les articles autorisés, puis demander un remboursement ?

Un: L’achat direct par l’intermédiaire d’une agence d’intermédiaire fiscal est une alternative aux personnes qui paient à l’avance pour les articles et qui demandent ensuite un remboursement auprès de leur intermédiaire fiscal. Cette approche est courante, en particulier pour les services tels que les subventions au logement, où les paiements sont souvent effectués directement aux propriétaires. Bien que certains services, comme le répit remboursé par les familles, puissent exiger des paiements initiaux de la part des familles, la plupart des autres services de remboursement peuvent être effectués directement par des organismes d’intermédiaires fiscaux. Cependant, il est essentiel de noter que certaines agences d’intermédiaires fiscaux peuvent avoir des politiques internes légèrement différentes concernant les paiements initiaux, de sorte que les personnes qui s’auto-dirigent doivent discuter de leurs préférences et de leurs options avec leur agence d’intermédiaire fiscal.

Enquête sur les contrats FI et modifications de contrats

Enquête sur les contrats de l’IF d’avril 2024

Afin de faciliter les modifications aux contrats pour les 2024 et d’éclairer le prochain cycle de contrats des FI, toutes les FI sont tenues de répondre au sondage sur les FI. Cette enquête recueille des renseignements essentiels sur les tendances et les tendances en matière de dépenses contractuelles des institutions financières. Le sondage doit être rempli et soumis à l’OPWDD avant toute demande de modification du contrat.

Les institutions financières doivent remplir et soumettre leur sondage à l’adresse suivante : [email protected] au plus tard le 2mai 2024, avec pour objet « [Nom de l’IF] Enquête sur les contrats de l’IF ». Si vous fournissez des services dans plusieurs régions, n’envoyez qu’une seule enquête pour toutes les régions desservies.

Un webinaire préenregistré qui explique comment répondre au sondage est disponible en cliquant sur ce lien.

Demandes de modification de contrat FI

Les fournisseurs d’institutions financières qui demandent une augmentation de contrat après les modifications de la phase II doivent suivre le processus décrit ci-dessous. Les modifications apportées aux contrats des FI sont facilitées par les bureaux régionaux de région (OR). Toute demande de renseignements concernant le processus, l’échéancier et les attentes doit être adressée à la direction locale de l’ORP.

Soumission d’une demande de modification

  1. Les demandes de modification complètes doivent comprendre :
    • Une demande écrite détaillée de fonds supplémentaires accompagnée d’une justification du besoin
    • S’il y a lieu, les documents à l’appui de la demande. Des exemples de documents supplémentaires comprennent des preuves pour démontrer les dépenses contractuelles, en plus de ce qui est reflété dans le système financier à l’échelle de l’État (SFS) et les documents de politique et de procédure de l’agence liés à la gestion des contrats.
  2. Les demandes de modification de contrat doivent être soumises aux boîtes aux lettres régionales de l’Unité d’autodirection (UDS) du bureau régional concerné avec la ligne d’objet : « [Nom de l’IF] Demande de modification de contrat ».
  3. Les ORP accuseront réception de la demande et indiqueront qu’elle a été transmise à la direction locale pour un examen plus approfondi.
  4. La demande du fournisseur sera examinée par la direction de RFO. Au besoin, l’ORP demandera des renseignements supplémentaires pour permettre une évaluation approfondie.
  5. Les directeurs de l’ORP soumettront la demande d’augmentation de contrat, les documents justificatifs et la déclaration de soutien local (ou de refus) au bureau central pour examen.

À propos de Support Brokers

Qu'est-ce qu'un courtier en soutien ?
Les courtiers en soutien (" courtiers ") aident les personnes ayant une déficience intellectuelle qui choisissent de s'autogérer. 
leurs services de l'Office for People with Developmental Disabilities (OPWDD) avec une autorité budgétaire pour développer un cercle de soutien et remplir et gérer un budget d'auto-direction. Self-Direction offre aux individus une responsabilité plus directe dans la gestion de leurs aides et services. Les personnes qui participent à l'autodirection peuvent embaucher et gérer leurs propres aides humaines (autorité de l'employeur). et de décider des soutiens et des services dont ils ont besoin et de la manière dont le financement de ces soutiens sera assuré. et des services est alloué (autorité budgétaire).

Comment puis-je devenir un courtier en soutien ?
Les courtiers en soutien potentiels doivent suivre une série de quatre cours dispensés par les bureaux régionaux de l'OPWDD. Il s'agit des cours Self-Advocacy/Self-Determination, Person-Centered Planning, Broker Training Institute et Self-Direction Budget/Template. Les courtiers potentiels intéressés peuvent s'inscrire à ces formations dans le Statewide Learning Management System (SLMS). Vous trouverez de plus amples informations sur le SLMS à l'adresse suivante : la page de formation SLMS. Après avoir satisfait à toutes les exigences en matière de formation, les courtiers potentiels peuvent demander à être autorisés à fournir des services rémunérés, de manière indépendante ou par l'intermédiaire d'une agence. Les courtiers doivent demander le renouvellement de leur autorisation chaque année et fournir une preuve de leur formation professionnelle continue.

Les membres de la famille qui résident dans le même foyer que la personne qui gère elle-même ses soins de santé. ou qui sont les parents de la personne ne peuvent PAS être payés pour fournir des services de courtage. services. Si un membre de la famille d'une personne atteinte d'une déficience intellectuelle ou d'un handicap est intéressé par la prestation de services non rémunérés, il peut le faire. pour cette personne, ils doivent satisfaire aux exigences de la formation initiale des courtiers. comme décrit ci-dessus.

Où puis-je trouver des informations supplémentaires ?
Vous pouvez obtenir des informations supplémentaires sur les courtiers en soutien et sur la manière de devenir courtier en soutien auprès des agents de liaison régionaux de l'initiative Self-Direction. Pour entrer en contact avec un agent de liaison régional pour l'auto-orientation, , veuillez contacter votre bureau régional.

 

Autorisation du courtier central

Texte alternatif
Texte alternatif
La vidéo parle de l’autorisation du courtier central

Ressources

Pour les formulaires relatifs à l'autodirection, veuillez consulter la page des formulaires de